Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 10:44

 

 

P1070053.JPG

Pendant la projection du film de Pascal Hamant - De l'autre côté -

 

Un crocodile pour dire l’inquiétude d’être au monde, le lancement d’une caravane des possibles, un atelier d’artiste à Kiev, une usine tel un navire,  faire de la bicyclette pour ne pas tomber… les 12 courts métrages documentaires, présentés le 26 juin dernier au cinéma de Lussas ne diffèrent pas seulement par leurs sujets mais aussi  et surtout par leur forme, leur approche cinématographique  distincte et singulière  de la « réalité ».  Tous pourtant, ont été réalisés  dans le même cadre. Ce sont les  travaux de fin d’études de la 14ème promotion des étudiants  en réalisation du Master2 documentaire de création mis en place par l’ Université Stendhal de Grenoble 3 et l’école documentaire de l’association Ardèche Images. Au terme  de 2 mois d’enseignement  à Grenoble puis huit mois dans le village  « documentaire » de Lussas »  passés à questionner leur point de vue sur le monde et tenter de le restituer par les moyens  du cinéma, les 12 étudiants venus d’un peu partout de France et d’ailleurs présentent un film  d’une vingtaine de minutes qui se veut un essai documentaire et l’expression de leur tentative.

Cette formation placée sous le signe de l’expérimentation, de la confrontation permanente des points de vue et … d’une certaine urgence, accorde deux mois à la réalisation de ce Film de fin d’ études.  Un mois pour écrire et tourner  un autre pour le montage. Les étudiants travaillent ensemble sur les films des uns les autres et sont accompagnés à  toutes les étapes par des cinéastes et monteurs chevronnés choisis pour leur grandes qualités artistiques et leur engagement  pédagogique. A l’exception des contraintes de temps et de lieux de tournage ( parfois transgressés, d’ailleurs) les étudiants sont entièrement libres de  choisir quel film ils vont tenter de faire. Mais ces films qui seront à nouveau  présentés  dans le cadre des prochains Etats Généraux  de Lussas puis dans les festivals qui les auront sélectionnés, ne sont qu’une entrée en matière aux possibilités professionnelles offertes par la formation.

C’est ainsi qu’un travail d’écriture de projet se déroule tout au long de l’année pour élaborer «  le film d’après ». Celui qui sera présenté à une quinzaine de producteurs en octobre prochain et pourra être intégré à la collection Primavera.  Dans  un contexte particulièrement  difficile pour les jeunes auteurs, ce dispositif permet  d’assurer la mise en production d’une dizaine de premiers films par an issus du Master mais aussi des autres formations proposées par l’ École Documentaire.

Pour l’heure la 14ème promotion qui  a formé un groupe particulièrement uni, se retrouve presque au complet à Lussas  - qu’elle a beaucoup de mal à quitter - pour réaliser  durant l’été, à l’invitation de l’association ‘ Images en Bibliothèque’ les films bandes annonces du prochain mois du Documentaire. A voir en novembre prochain donc, sur tous les petits et grands écrans.

C.S.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by école documentaire de Lussas - dans Master2 Réalisation
commenter cet article

commentaires

Les Expériences Pédagogiques